lundi 20 avril 2015

~*~ "La Colline aux Esclaves" de Kathleen GRISSOM



Quatrième de couverture :

À 6 ans, Lavinia, orpheline irlandaise, se retrouve esclave dans une plantation de Virginie: un destin bouleversant à travers une époque semée de violences et de passions... En 1791, Lavinia perd ses parents au cours de la traversée les emmenant en Amérique. Devenue la propriété du capitaine du navire, elle est envoyée sur sa plantation et placée sous la responsabilité d'une jeune métisse, Belle. Mais c'est Marna Mae, une femme généreuse et courageuse, qui prendra la fillette sous son aile. Car Belle a bien d'autres soucis : cachant le secret de ses origines, elle vit sans cesse sous la menace de la maîtresse du domaine. Écartelée entre deux mondes, témoin des crimes incessants commis envers les esclaves, Lavinia parviendra-t-elle à trouver sa place ? Car si la fillette fait de la communauté noire sa famille, sa couleur de peau lui réserve une autre destinée.


Publié aux Editions Charleston le 13 Janvier 2015
428 pages
22,50€


Mon avis :

J'ai beaucoup entendu parler du roman de Kathleen GRISSOM sur la blogo parce que je suis plusieurs Lectrices Charleston 2015. Il m'attirait énormément et après lecture, je suis heureuse de le posséder dans ma bibliothèque ! D'ailleurs, je trouve l'objet livre très beau. La première de couverture est magnifique et il aura une place de choix parmi mes autres coups de cœur.
J'ai eu le plaisir de le découvrir avec ma copinaute du blog Hamisoitil puisque nous avons fait une lecture commune. Nous avons échangé nos impressions et j'ai trouvé cette expérience enrichissante et tout simplement géniale ! 

La narration se fait sous le point de vue de deux personnages que tout oppose : 
- Belle, une charmante métisse, fille du capitaine et esclave dans la plantation de ce dernier, en Virginie. Elle a appris à lire et son père s'occupe plutôt bien d'elle. Toutefois, Martha, sa belle-mère, lui mettra des bâtons dans les roues car elle ne connaît rien du véritable lien qui unit Belle à son mari.
- Lavinia, une jeune orpheline irlandaise qui se retrouve esclave dans cette même plantation à 7 ans, "l'âge de raison". Elle est encore innocente mais se construira grâce aux valeurs et à l'éducation que lui inculqueront les esclaves... J'ai trouvé cette idée d'intégrer en pleine période esclavagiste aux États-Unis un enfant blanc à une famille noire très originale ; le symbole est fort. C'est d'ailleurs le personnage qui est le plus mis en avant. On apprendra à la connaître au fil du temps, on la verra s'attacher à des jeunes esclaves, qu'elle considérera comme ses propres sœurs, puis elle se rendra vite compte que dans la société où elle évolue, sa place n'est pas forcément auprès d'elles. Elle comprendra qu'il y a une barrière infranchissable entre les blancs et les noirs. Quand elle grandira, elle fera son possible pour aider ces esclaves qu'elle considère vraiment comme sa famille, mais l'attention qu'elle leur porte sera mal perçue et cela lui causera bien des problèmes...

Au début, j'avoue avoir eu un peu de mal à suivre, il y avait tellement de personnages... On doit s'habituer à tout ce petit monde... Je trouvais qu'il n'y avait pas beaucoup de rebondissements et que les péripéties ne donnaient pas de véritable piment à la lecture. Je voulais plus d'événements croustillants, voire un peu plus d'humour (comment ne pas faire le lien avec La Couleur des Sentiments? Même si les deux histoires sont complètement différentes...). Je n'avais pas compris que l'auteur posait le cadre pour nous aider à comprendre l'environnement dans lequel tous ces personnages évoluaient et j'avoue que c'était essentiel. Au final, j'ai complètement changé d'avis à un moment bien particulier, un passage qui m'a choqué, scandalisé... A partir de cet instant précis, la lecture a pris une tournure complètement différente pour moi, elle est devenue addictive et je n'arrivais plus à lâcher le livre. 

Nous suivons les personnages principaux sur de nombreuses années donc nous les voyons évoluer. Forcément, il y a des personnages qui m'ont particulièrement horripilé (je vous passe les détails...), mais heureusement, nous nous attachons très rapidement et très fortement à certains d'entre eux. Je pense à Mama Mae, mon personnage préféré, cette femme forte qui a pris Lavinia sous son aile et qui l'a élevé, ne faisant aucune différence avec ses propres enfants. C'est une femme courage qui savait apaiser, protéger quand il le fallait, mais aussi rester discrète quand c'était nécessaire. Mama Mae, c'est le type de personne avec un grand cœur qu'on aimerait avoir dans son entourage, une personne qui vous fait du bien par sa simple présence.  
Il y a également un trio très drôle. Je ne veux pas vous gâcher le plaisir de la lecture, mais j'ai beaucoup ri et j'ai pris énormément de plaisir à suivre leurs aventures.

J'ai noté une véritable dichotomie entre les esclaves qui se serrent les coudes, restent unis malgré toutes les épreuves auxquels ils doivent faire face et la famille des maîtres qui semble avoir tout pour être heureux mais qui se désagrège au fil du temps, non sans heurs. Troubles psychologiques, bipolarité et j'en passe gangrèneront cette famille, et impacteront par conséquent la vie des esclaves. 

Certains éléments abordés dans cet ouvrage m'ont interpellé. Par exemple, je savais pas que le mariage chez certains esclaves était symbolisé par le saut d'un balai... Comme ils n'avaient pas le droit de se marier, ils ont symbolisé leur rituel de noces de cette manière. Apparemment, cela signifierait qu'ils abandonnent leur vie de célibataire et leurs anciens problèmes, déclarant ainsi leur envie d'entrer dans une vie à deux, de créer leur propre famille et d'accomplir ensemble les responsabilités domestiques. J'aurais donc appris quelque chose !

L'auteur a réussi à faire passer de vives émotions et j'en suis restée pantoise durant plusieurs jours. J'ai vraiment apprécié cette histoire, mais c'est important d'être conscient qu'il ne s'agit pas d'une lecture détente mais d'une lecture bouleversante et dramatique. J'ai mis du temps avant de m'en remettre, surtout quand j'ai découvert que ce livre est certainement issu d'une histoire vraie. Si vous parlez anglais et si vous voulez savoir comment Kathleen GRISSOM est arrivée à écrire ce livre, je vous invite à cliquer ICI.

Voilà, j'ai adoré ce livre. Je l'ai tellement aimé que je veux que toutes les personnes de mon entourage le lise malgré les drames et ce côté éprouvant. Je l'ai prêté à ma sœur, j'ai envie de l'offrir à mes parents, je l'ai conseillé à des amies... 

Si vous êtes intéressés par ce genre d'histoire, ne passez pas à côté !


Citations marquantes : 

"Abinia, voilà ce que je sais. La couleur, le papa, la mama, on s'en fiche. On est une famille, on prend soin les uns des autres. La famille nous rend forts quand les temps sont durs. On se soutient tous, on s'aide tous. C'est ça une famille. Quand tu seras grande, tu emporteras avec toi ce sentiment de famille."


Et vous ?


L'avez-vous lu? Qu'en avez-vous pensé?
N'hésitez pas à partager vos avis avec moi en commentaires !

18 commentaires:

  1. Superbe chronique.
    Un livre beau et une histoire splendide. Bien évidemment qu'elle est dure mais il ne faut absolument pas passer à côté de cette pépite.
    Je vous le recommande vivement !!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci pour ton commentaire ma belle ! Nous sommes d'accord ! C'est une histoire très belle histoire :-).

      Supprimer
  2. Ta chronique est super tentante, hop wish list :D bisous

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je suis sure que tu aimeras ! N'oublie pas de passer par là pour me donner ton avis :-).
      Plein de bisous !

      Supprimer
  3. Wahou, c'est un magnifique avis qui donne très envie !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Tant mieux ! Il mérite le détour :-).

      Supprimer
  4. C'est un très beau roman en effet !

    RépondreSupprimer
  5. A force d'en entendre parler, je vais bien finir par me laisser tenter :)
    Bisous ma Mimi

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Dès que ma soeur me le rend, je te le prête :-).
      Bisous ma belle !

      Supprimer
  6. UN livre que j'ai déjà vu plusieurs fois. Je crois que je vais me laisser tenter.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Pareil et quand je l'ai eu devant moi, j'ai été faible, j'ai craqué !

      Supprimer
  7. Dans le même genre il y a aussi "Wash" qui m'avait beaucoup touché. J'ai l'impression que celui-ci est un peu dans la même vaine. Du coup, je tenterai bien.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci pour ton commentaire, j'ai été jeté un oeil à la quatrième de couverture et effectivement Wash a l'air vraiment sympa, je l'ai noté sur ma wishlist, merci beaucoup pour ton conseil :-).
      Je lirai ton avis avec plaisir si tu décides de lire "La colline aux esclaves" !

      Supprimer
  8. Les éditions Charleston sont vraiment chouettes. Je suis sous le charme de leurs publications.
    Les intrigues sont bien souvent habilement ficelées et offrent pour certains, des fresques familiales extraordinaires.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. C'est le seul ouvrage que j'ai découvert pour l'instant, mais j'aimerais bien en découvrir d'autres. C'est une maison d'édition que j'aime beaucoup :-).

      Supprimer
  9. Il faut que je lise un roman des éditions Charleston. Ils me tentent beaucoup. J ele note pour ma prochaine sortie achat !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. C'est le seul que j'ai découvert pour l'instant, mais ce ne sera pas le dernier. Il y en a d'autres qui me font de l'oeil :-)

      Supprimer